Les grands froids...

Publié le par arille

Pierre Roger ne comprend pas les produits surgelés. Je l'ai donc emmené chez Picard Surgelés où on peut se rendre compte. Nous avons acheté des fèves et des petits pois écossés, des fonds d'artichaut, des petits pains au chocolat surgelés. Pierre Roger était ravi de toute cette froideur.

Mais le plus bizarre était à venir. Alors que nous sommes passés à la caisse, emmitouflés comme des esquimaux, le jeune caissier nous a dit joyeusement : "Vous êtes bien équipés, vous avez raison, les grands froids arrivent".

Quand un caissier de Picard Surgelés vous dit une phrase pareille, il faut bien la considérer. Il faut voir son expression hilare comme celle d'un gosse qui voit arriver Noël ! Il faut envisager que ce caissier travaille à Picard Surgelés parce qu'il aime le froid et tous les froids, même les grands, et donc qu'il s'y connaît. J'ai hoché la tête un peu troublée. Peut-être que j'ai dit brrrr. Il n'a rien ajouté le caissier. Une phrase pareille, c'était déjà beau.

Publié dans Propos engagés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article