Quelles différences?

Publié le par arille

A l'occasion de la fête des femmes, j'ai pu rencontrer des êtres particulièrement passionnants à la maison de la philosophie à Toulouse, comme Françoise Mariotti, qui anime à Montpellier des cafés du genre.

 

Plafond de verre, plancher collant, voilà des images qui désignent bien les freins à l'évolution des femmes dans leur vie professionnelle. Les stéréotypes fonctionnent comme des prophéties auto-réalisatrices. Si dans la société on considère que les femmes auront plus de difficultés dans les études scientifiques, les filles développeront une anxiété plus grande lorsqu'elles rencontreront des échecs. Elles les interpréteront alors comme  la confirmation qu'elles ne sont pas assez fortes pour réussir, tandis que les garçons penseront juste que ces exercices sont trop difficiles. L'éducation des filles, dans notre pays, a toujours été orientée vers une fonction... de bonne mère de famille, par exemple. Pour un Condorcet qui souhaitait une éducation identique pour les filles et les garçons, combien de Napoléon ? 

 

Et lorsque le programme est identique, on rajoute toujours quelques heures de couture. La chimie étant très utile, comme on sait, pour le pot au feu. J'ai moi-même, dans les années soixante-dix, eu des cours de travaux manuels. Couture pour les filles, travail sur le fer forgé pour les garçons. Avec mon amie Marianne, nous exigeâmes d'être avec les garçons, ce qui était plus passionnant à plus d'un titre. 

 

A titre personnel, j'ai réalisé une étude sur les salaires de la boite où je travaille. Sur quelques centaines de personnes, il est facile de comparer les salaires moyens. Résultats ? 400 € d'écart par mois en faveur des hommes. Mais quand j'ai évoqué cette question au café, devant mes collègues, femmes pour la plupart, aucune ne s'est émue. Je pense que le vrai scandale est là. Que l'injustice ne soit même pas perçue. On m'a rétorqué que les fonkionnaires avaient autant de chance de progresser puisque les grilles de salaire étaient les mêmes. Resterait à déterminer dans quelle mesure ces courbes différentes de carrière sont dues à des choix réellement libres ; disponibilité, travail à temps partiel... Et pourquoi c'est dans la grande majorité les femmes qui sacrifient leur carrière. 

 

Nous n'avons pas toujours raisonné avec cette dichotomie idiote reprise à gogo par des livres populaires du type les femmes viennent de Vénus et les hommes de Mars... On voyait plutôt les personnes positionnées sur une échelle allant de très mâle à très femelle. Cela simplifierait la vie à des hommes qui ne veulent pas systématiquement se conformer au modèle le plus viril. Dans certains pays, on ne fait pas systématiquement référence aux règles chez les jeunes filles dès qu'elles ont un pet de travers. Même chose pour la ménopause. D'où cette tendance pénible à énoncer à chaque fois les différences biologiques pour justifier le fait que les femmes ne peuvent pas accéder à tel ou tel métier. Or un fait important est souvent masqué : il y a souvent plus de différences entre une femme et une autre qu'entre un homme et une femme en terme de possibilités, intelligence, potentialité ! La seule vraie différence biologique qui tienne, c'est la maternité. C'est la seule variable à prendre en compte, et non pour dire que les femmes ne peuvent pas tenir tel ou tel poste. Mais pour trouver des solutions pour permettre aux femmes d'avoir à la fois des enfants et un métier important. 

 

Les hommes n'ont pas non plus un rôle facile. Le plus souvent, la société compte sur eux pour assurer dans de nombreux domaines. Ils n'ont droit à aucun faux pas. Dans certaines situations, ils subissent le poids des préjugés de façon injuste. Dans un cas de harcèlement sexuel, qui croira-t-on plus facilement ? Une femme harcelé par un homme, ou l'inverse ?

 

Pour creuser la question : 

La fabrique du sexe de Thomas Laqueur

Masculin/Féminin, la pensée de la différence de Françoise Héritier

Les femmes savantes de Molière

Etat sauvage de Isabelle Sorrente


 

 


 


 

Publié dans Propos engagés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Solita 14/03/2013 15:48

Le mâle in, malin et demi...

http://www.wat.tv/video/pub-trefle-2013-emma-5uy85_2fgqp_.html