In the mood for love/métro

Publié le par isabelle Moulis

 

Ma mère, à la station de métro Jeanne d’Arc de Toulouse, a remarqué des messages du style de ceux qu’on peut lire dans les petites annonces de Libération. « Toi, le beau brun qui m’a souri le jeudi 15, j’aimerais te revoir »

 

Ma mère s’interroge : Mais comment est-ce possible ? C’est idiot ! Elle ne va jamais le retrouver mais elle risque de tomber sur tous les allumés du ciboulot ! Ma mère ne comprend rien à la vie moderne. C’est une dame aux cheveux blancs qui s’est efforcée de bien se conduire toute sa vie, d’accomplir au mieux un travail qu’elle n’aimait pas pour éduquer ses filles. Qu’on puisse errer dans sa vie et ses sentiments lui semble inconcevable. Bien entendu, elle est dans le vrai.

 

Cependant, il y aura toujours l’espoir d’une vie meilleure, d’une rencontre idéale. Le métro est le véhicule parfait pour ce flottement entre boulot et dodo. D’ailleurs on nous met bien en garde contre tout risque d’aventure ; nous devons tenir nos enfants par la main dans le métro, on nous le dit et on nous le répète.

 

« Toi, la dame aux cheveux blancs qui se tient droite comme un i et marche très vite, je t’aime Maman. »

 

Publié dans Toulouse

Commenter cet article