Qui veut gagner six heures ?

Publié le par arille

Dans ma famille quand de nouvelles séries sortent, il arrive que l'une d'elles nous passionne. Rien à voir avec la qualité de la série, cela a plus à voir avec une sorte de réflexe moutonnier, une fatigue de fin de jounée et aussi un besoin des parents à se rapprocher des enfants (et inversement), quitte à regarder ensemble de merveilleux navets. Quand le jour de la série arrive, il y a comme une fébrilité dans l'air. Je prévois un repas simple qui ne pèsera pas sur l'estomac des télespectateurs, nous nous installons confortablement et nous préparons les tisanes. Car il faut boire si nous voulons pleurer.

Et comme je me sens d'humeur généreuse, je vais vous faire gagner six heures. Si vous avez eu la sagesse de ne pas regarder "L'internat", vous avez donc gagné six heures mais vous ne savez rien, pauvres de vous. Vous ne savez pas que les jeunes héros sont deux gosses dont les parents sont morts (distribution de kleenex). Le garçon est un bellâtre blond de 15 ans mais sa soeur est une adorable poupée de six ans fascinée par les monstres et les fées. La gouvernante est Bernadette Lafont. Elle a une beauté mûre idéale pour gronder tous les gosses avec une tendresse infinie. Il y a aussi un drôle de cuisinier qui fait des recherches policières et qu'on a sorti de prison pour espionner. Un vieux bibliothécaire joué par Rufus se prend pour Indiana Jones, il a "trouvé quelque chose" et passe son temps à se balader dans les souterrains, les puits et les trous. Il finit par faire une mauvaise chute et on nous laisse dans l'ignorance de son sort, grgrgr.

Le directeur de l'internat est un beau brun qui décide égoïstement de tout avec une bonne volonté qui fait fléchir toutes les bonnes femmes à cinquante kilomètres à la ronde. Du coup sa bonne femme (c'est Valérie Kaprisky qui joue la jolie garce) a du mal ; elle voudrait s'amuser à faire la directrice mais son bonhomme ne veut pas. Elle a un amant qui couche aussi avec la jolie institutrice. Le directeur demande Valérie K en mariage avec la bague qui va bien et elle a dit oui puis elle se fâche quelques épisodes plus loin et lui rend, mais il est possible qu'elle la reprenne, je ne sais plus très bien. Une jolie brune blonde échapée d'un asile de fous et suspectée d'avoir tué son petit copain entre dans l'internat pour retrouver son fils adolescent qui se révèlera être le beau brun copain du héros. Et ça part mal entre eux puisqu'il la traite de bonniche et qu'elle le claque. Une belle histoire d'amitié naît entre Bernadette et la brune blonde. Le cuisinier policier protège la brune blonde et on se demande s'il ne s'agit que d'amitié. Les jeunes ont un gros copain qui est le fils du concierge. Ils le malmènent un peu parce qu'il est gros et puceau. Sur les traces de Rufus, les jeunes entrent dans sa chambre et trouvent un passage secret dans son armoire. C'est là qu'ils envoient le gros, pour qu'il fasse le boulot de détective à leur place parce qu'ils se sont montré si désagéables avec le personnel qu'ils sont tous punis. Malheureusement le gros tombe sur un rocher et meurt prématurément. Tout le monde pleure partout. Mais j'arrête là parce que sinon je vais vous faire perdre du temps et tout le bénéfice de cette chronique.
Il reste quatre heures à gagner, deux heures jeudi prochain et deux heures heures le jeudi suivant, sur M6. Je me sacrifie.

Publié dans propos aimables

Commenter cet article