Considérations sur la considération

Publié le par arille

On commence par demander le respect et on s’offusque ensuite de ne pas avoir le tapis rouge. Le respect, c’est pourtant le degré zéro du relationnel humain. La considération voit plus loin.

 

Enfant, j’étais étourdie, rêveuse et plutôt paresseuse. Mes parents me considéraient tout autrement. Ils me voyaient sérieuse, concentrée, habile. Cette considération pleine de qualités a fini par porter ses fruits. Je suis toujours un peu étourdie cependant.

 

La considération a cet effet magique. Mais ce n’est ni un mensonge ni une astuce de développement personnel. La considération permet de voir plus lentement, plus sûrement et plus complètement. Le respect, lui, ne fait que laisser l’espace libre à l’autre, peut-être dans une indifférence absolue. C’est pourquoi je trouve idiot de réclamer à corps et à cris un respect bien insuffisant pour exister.

 

Et en amour… Lorsque j’entends mes voisins se disputer, malgré moi car ils crient :

 

- Respecte-moi ! Respecte-moi ! Tu me DOIS le respect ! Je suis ta femme !

 

Si elle disait 

 

- Considère-moi !

-           

Les disputes se termineraient autrement, j’imagine.

 

Je pourrais passer le reste de ma vie à considérer une par une les personnes et les lieux que je rencontrerai. Je ne doute pas un seul instant que j’y trouverai de grands bonheurs. Je n’ai besoin pour cela d’aucun horoscope ni d’aucun gourou.

 

Publié dans Propos engagés

Commenter cet article

arille 06/01/2009 00:56

Oui mais c'est juste pour la photo !
Je souhaite à mes voisins une année sans dispute.

jlf 05/01/2009 20:21

la c'est sérieux, tu nous couve quelque chose !!!!
je t'ai connu plus déshabillée sous des températures plus sévères !!!

KannTo 02/01/2009 10:13

Meilleurs voeux pour 2009 : que cette année te voit toujours aussi rayonnante, aussi enthousiaste, aussi sage que les années précédentes, et que tes voeux, à toi, se réalisent :)