Percutor, l'ours

Publié le par arille

Je vous lis la première phrase d'un article récent de La Dépêche sur l'ours. Comme vous avez peut-être raté cette information capitale, je vous rappelle que l'ours a traversé sans regarder et s'est fait renverser par un minibus. Un peu choqué, il est reparti.  Je cite le journal : "Aucune nouvelle de l'ours qui a percuté vendredi matin, un minibus sur la RN 20, à Mérens-les-Vals." Je vous le refais en zoomant : "...l'ours qui a percuté ...un minibus" Normalement lors d'un accident de la circulation entre un piéton et une voiture (à plus forte raison un minibus), on dit plutôt qu'un piéton a été percuté. Ecrire que l'ours a percuté un minibus, c'est un peu fort de café. Comme si l'ours s'était dit "Pom Pom Pom, tiens, je percuterais bien un minibus ce matin ! "

Autre phrase gracieuse dans le même article. Je vous donne le contexte. Des vétérinaires cherchent l'ours avec des chiens : "Les chiens n'ont manifesté aucune émotion particulière". C'est magnifique : les chiens n'ont manifesté aucune émotion particulière.

Publié dans vagabondage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article